top of page

Ascension vers l'Excellence : Le Chemin Lumineux des Hauts Potentiels




La quête de perfection chez les adultes à haut potentiel intellectuel (HPI) est un phénomène complexe qui mérite une exploration approfondie. Ce trait distinctif, bien que source de nombreux accomplissements, peut également se transformer en une source de mal-être profond.


Les personnes à haut potentiel intellectuel ont une tendance marquée au perfectionnisme due à leur acuité perceptive et intellectuelle élevée. Leur fonctionnement cognitif particulier, très puissant en termes de traitement de l'information et sensible aux détails, les amène à accorder une importance majeure au moindre élément.


Cette matrice cognitive performante exige une cohérence, rendant toute imperfection ou incohérence difficile à accepter.

Cela peut conduire à une grande exigence envers soi-même et les autres, et à des sentiments comme le doute sur soi, la peur de l'échec, et l'anxiété. (Voir ici)

Cette aspiration incessante à la perfection impacte divers aspects de leur vie. Sur le plan professionnel, elle se manifeste par un engagement intense, une capacité à innover et à résoudre des problèmes complexes. Cependant, cela peut aussi conduire à une déception face à des résultats qui, bien qu'excellents, ne correspondent pas à l'idéal perfectionniste interne.


Dans les relations personnelles, les HPI recherchent souvent des connexions profondes et significatives, ce qui peut entraîner des difficultés dans les interactions sociales où les nuances subtiles et les attentes implicites dominent. Leur désir de perfection peut les amener à se méprendre sur les intentions des autres ou à s'attendre à un niveau d'engagement et de compréhension qui n'est pas toujours possible.


Sur le plan personnel, la quête de perfection peut se manifester dans leurs loisirs et passions, où ils cherchent constamment à repousser les limites. Toutefois, cela peut aussi entraîner de la frustration et un sentiment de ne jamais être à la hauteur de leurs propres attentes.

Les recherches en psychologie cognitive et clinique soulignent que ce trait peut être associé à des troubles de l'humeur et de l'anxiété.

Les HPI sont souvent plus susceptibles de vivre de l'anxiété liée aux performances et au syndrome de l'imposteur. Cette hyper-exigence envers eux-mêmes peut également mener à l'épuisement professionnel et à la dépression.

Il est crucial pour les HPI de reconnaître et d'accepter leur tendance à la perfection, tout en apprenant à gérer leurs attentes. Cela implique souvent un travail sur soi, potentiellement avec l'aide d'un thérapeute spécialisé, pour trouver un équilibre entre aspiration à l'excellence et acceptation de l'imperfection.

La gestion de cette quête de perfection est essentielle pour leur bien-être, leur épanouissement personnel et professionnel, et pour maintenir des relations saines et équilibrées.

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page